Mardi 4 janvier 2021

Pierre-Kylian mange ses céréales sans sucre et sans gluten qu’il accompagne d’un grand verre de lait végétal sans phytostérol et sans élément photochimique. Il ouvre son journal sans réfléchir et découvre sans s’émouvoir qu’il s’agit de la journée internationale du végétarisme. “Ce sera sans moi” se dit Pierre-Kylian en engloutissant sans s’en rendre compte un morceau de pain sans blé et sans sel.

À cent lieues de s’imaginer que cette journée va changer sa vie, Pierre-Kylian fourre dans son tote-bag “mythic meatic” le déjeuner cent pour cent vegan qu’il a préparé la veille: sardine grillée sans saumure et sans odeur, tempeh aux algues sans assaisonnement et pour finir, l’appétissant mouhalabieh libanais sans cuisson. “Le végétarisme, c’est pour les lâches, nous confie-t-il, c’est du moins ce que je croyais à l’époque ; j’étais un vegan pur et dur!”.

Le végétarisme, c’est pour les lâches (…) j’étais un vegan pur et dur !

 

C’est en remontant l’allée Baise Cendrars pour rejoindre Etienne Marcel que Pierre-Kylian fait la rencontre de sa vie: il croise le chemin de Ckloé, étudiante en philologie intuitive et fervente pratiquante qui lui ouvre les portes d’un monde réformé, sans remords et sans complexe. C’est alors une véritable révélation pour Pierre-Kylian. “L’univers me tendait les bras et je n’avais qu’à tendre la main” se remémore-t-il, ému. 

Commence alors une vraie transformation: finies les barres bios sans saveur, finis les substituts de viande sans l’assurance de manger plus sainement, finis les avocats de contrebande aux centaines de kilomètres au compteur! Pierre-Kylian était libre…ou plutôt flexitarien!

Finis les avocats de contrebande aux centaines de kilomètres au compteur ! Pierre-Kylian était libre… ou plutôt flexitarien !

Si toi aussi, tu te demandes en quoi consiste ce régime alimentaire, Pierre-Kylian le résume pour toi : “La base, c’est d’adopter un régime végétarien ou végétalien”.

Mais alors, comment se distinguent les flexitariens des végétariens?

“C’est simple : ce sont des végétariens à la maison qui peuvent manger une bonne grosse bavette en amoureux ou un saucisson aux noisettes entre amis”. À cela s’ajoute la dimension dogmatique, le flexitarisme est une branche très spécifique : si le régime en lui-même ne contient aucune restriction alimentaire, sa philosophie s’articule autour de la tension “âme/esprit” et prescrit d’éviter la goinfrerie et la gourmandise.

"Ce fut un véritable défi pour moi qui aime tant les pâtisseries"

avoue Pierre-Kylian, contrit.

Mais Pierre-Kylian ne découvre pas seulement un simple régime alimentaire, il adhère à une philosophie moderne et en phase avec son époque. “Il est important de comprendre qu’entre amis, ou entre collègues de bureau, il est plus facile de partager ses repas quand on sait qui mange quoi” explique-t-il. “En 2021, partager un repas, ce n’est plus uniquement apporter sa salade de pâtes au boulot en riant fort dans la salle de pause ; la nouvelle génération a besoin de repères pour mieux s’alimenter, pour mieux  s’identifier, se jauger et se juger”, conclut-il en plissant les lèvres. S’ensuivirent alors les mêmes désillusions qu’avec le veganisme. “À force de défendre son biftek, son bout de gras et son honneur, une véritable cartographie culinaire se dessine. On finit par oublier de savourer le déjeuner qu’on s’est préparé ; on s’étripe, on s’acharne, pour défendre les intérêts d’un groupe… auquel finalement on ne tient pas tant que ça. On finit même par oublier les vertus du partage, puisqu’il n’y a plus rien que l’on puisse partager avec son voisin de table…”.

[...] une véritable cartographie culinaire se dessine.

Et pourtant le besoin de se définir, de s’identifier et de se différencier est toujours aussi fort. C’est à ce moment que Pierre-Kylian a une idée de génie:

“ C’était comme une évidence; je me suis levé un matin en me disant que, puisque je n’avais aucun problème de santé me restreignant, et puisque j’aimais autant les pâtisseries que le saucisson, le poisson que les brocolis, je n’étais ni vegan, ni végétarien, ni flexitarien. J’étais moi et j’étais simplement polyflexibilis”.

Je n’étais ni vegan, ni végétarien, ni flexitarien (...) j’étais simplement polyflexibilis

Polyflexibilis, ce régime alimentaire pour ceux qui ne veulent se priver de rien, pas même du plaisir de défendre une philosophie nutritionnelle, derrière un nom énigmatique et branché.

“Les sonorités grecques et latines ajoutent un côté nerd, ce qui n’enlève rien à son charme” ajoute Pierre-Kylian.

Pierre-Kylian est fier de sa trouvaille et il en a même fait un tee-shirt “Je suis polyflexilis”.

Si toi aussi tu es convaincu(e) par les vertus du polyflexibilisme et que tu trépignes à l’idée d’être la première ou le premier au bureau à arborer ce superbe tee-shirt, clique sur le lien ci-dessous ! (On le dit pour ceux qui prendraient cet article au sérieux, évidemment qu’il n’y a pas de lien!…et Pierre-Kylian est le produit d’une imagination fertile).

Propos recueillis par Lucette Boulardon d’Isigny